• Tristan à la cour de récrée ce mercredi 15.

    J'ai choisi de vous présenter une oeuvre de TRISTAN l' HERMITE

    François Tristan L'HERMITE   (1601-1655)

     

    Un clic sur la photo si vous souhaitez en savoir plus sur ce poète

    Misère de l'homme du monde

     

    Venir à la clarté sans force et sans adresse,

    Et n'ayant fait longtemps que dormir et manger,

    Souffrir mille rigueurs d'un secours étranger

    Pour quitter l'ignorance en quittant la faiblesse :

    Après, servir longtemps une ingrate Maîtresse 

    Qu'on ne peut acquérir, qu'on ne peut obliger ;

    Ou qui d'un naturel inconstant et léger,

    Donne fort peu de joie et beaucoup de tristesse.

    Cabaler dans la Cour ; puis devenu grison,

    Se retirant du bruit, attendre en sa maison

    Ce qu'ont nos derniers ans de maux inévitables,

    C'est l'heureux sort de l'homme. Ô misérable sort !

    Tous ces attachements sont-ils considérables, 

    Pour aimer tant la vie et craindre tant la mort ?

     


  • Commentaires

    14
    Jeudi 16 Juin 2016 à 17:51

    Bonjour Ghislaine... Honnêtement ? Je n'avais rien lu de ce poète, tu viens de combler un morceau de lacune chez moi, merci, d'autant que j'apprécie ce style-là... Joli sonnet. Quant au fond, je ne sais pas trop si je partage tout à fait son point de vue mais c'est bien tourné.

    Bises, belle soirée à toi.

    FP

    13
    Jeudi 16 Juin 2016 à 15:12
    Séverine

    Merci pour cette découverte, je ne connaissais pas.

    12
    Jeudi 16 Juin 2016 à 07:33
    Bonjour Oui aimer donne un sens à la finitude qui guette Belle journée Frieda
    11
    Mercredi 15 Juin 2016 à 18:44

    C'est écrit avec beaucoup d'élégance et ici avec beaucoup d'amertume. bises et belle soirée

    10
    Mercredi 15 Juin 2016 à 15:05

    Traverser tristes temps....voilà qui inspire les poètes....

    Câlinsss!!!!

    9
    Mercredi 15 Juin 2016 à 11:21
    ZAZARAMBETTE

    Coucou Ghislaine,

    Un magnifique poème de François Tristan l'Hermite. Bises et bon mercredi - ZAZA

    8
    Mercredi 15 Juin 2016 à 10:43
    pascalounette

    joli prénom que celui de Tristan ..

    ils avaient l'art d'écrire dans le temps ..

    quelle élégance dans ces mots !

    biz ma belle

    7
    Mercredi 15 Juin 2016 à 09:57
    LADY MARIANNE

    bravo Ghislaine pour ce poème bien choisi !!
    un homme réaliste qui n'attend plus rien !
    gros bisous et bonne journée-

    6
    Mercredi 15 Juin 2016 à 09:17

    Whaouh quel pessimisme dans ce sonnet , Tristan chante avec beaucoup d'amertume de l'homme du monde auquel il appartient .

    Merci pour ce beau billet Ghislaine.

    Pour répondre à ta question sur le déménagement non non pas fini car nous devons aménager quelque peu le nouvel appartement avant de déménager , et pour l'instant nous nous occupons de la cave et du garage , les déménageurs viendront mi juillet pour tout le reste , suis pas près d'en voir la fin ...

    Bonne journée

    Bisous   

    5
    Mercredi 15 Juin 2016 à 07:44

    Bon Mercredi et merci de ta visite !!!  ICI pour ce jour ! bisous !

    4
    Mercredi 15 Juin 2016 à 05:02

    Belle découverte !

    Bon mercredi, toujours venteux et pluvieux ...
    Et une actualité qui va avec.
    Bisoux, ghislaine

    dom

    3
    Mercredi 15 Juin 2016 à 03:37
    colettedc

    Quel magnifique sonnet de ce poète François Tristan

    que je ne connaissais pas du tout !

    Bon mercredi tout entier Ghislaine !

    Bisous

    2
    Mercredi 15 Juin 2016 à 01:50

    Bonjour élève Ghislaine, je ne crois pas avoir lu un jour de ce poète à la plume bien tournée ma foi... Tristan sois le bienvenu à la cour de récré, MERCI à toi, bises de m'dame JB ,-)

    1
    Mercredi 15 Juin 2016 à 01:17

    beau billet ma gigi me voilà de retour

    tu vas bien ma copi.net ?

    tu as trouvé des filles avec des longues papattes !!!!?

    bisouilles bisouilles ma grande tu te doutes je cours de copi.net en copi.net !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :