• Les plumes d'aspho chez Emilie no 9/2019

    Récolte no 13

    Les mots sont, avec le thème""chut""

    Silence, bruit, doigts, calme, symphonie, discrétion,

    moucharder, monacal, miracle, culte, cri, compromettre.

     

    L'aveu

     

    Rien ne venait compromettre cette symphonie de silence, comme un calme

    envahissant et sourd. Aucun cri, aucun bruit ne venait troubler le moment

    de cette révélation ! C'était comme si le dieu du silence était venu la visiter

    en toute discrétion, pour partager quelques heures monacales, vouées au culte

    des doigts sur la bouche pour dire "" chut "", dans l'attente du miracle !

    Elle restait là, la bouche ouverte de stupéfaction, les yeux fixes, presque fous !

    Daisy était figée de douleur. Solange, sa meilleure amie venait de lui moucharder

    ce qu'elle n'aurait jamais cru d'une autre !! Son compagnon avait une double vie !

    Femme et enfants dans une autre ville......Elle regarda les photos, sa bouche

    se ferma en se crispant de peine, puis des larmes chaudes coulèrent sur ses yeux...

    En boucle dans sa tête, une seule phrase !! Comment n'avait - elle rien vu, rien senti ?

     

    Ghis. G.

     


    17 commentaires
  • Les plumes d'aspho chez Emilie no 9/2019

     La collecte d'aspho chez Emilie

    les mots,

    sortie, blanche, arracher, jardin, cahier écuyer,

    corner, tourner, marge, stylo, coupure,

    contrat, ligne, léger, lisible.

     

    Le contrat

     

    Le contrat était clair ! Lisible sur la page blanche, écrit au stylo noir !

    En marge, des annotations précises aux lignes cochées.

    Pas besoin de tourner la page, tout tenait sur un seul côté , telle la

    première rédaction, d'un cahier d'écolier, à la différence, que cette page çi

    n'allait pas avoir le temps de se corner !

    Aussitôt lue et apprise, il allait la détruire. Quelques minutes plus tard,

    le léger vent attisa la flamme qu'il venait d'allumer. Il venait d'en arracher

    tous les mots pour les enfouir dans sa mémoire, et , le jardin se para de

    quelques cendres, vite dispersées, pendant qu'il comptait les coupures de billets !

    Il prit la sortie du parc, content comme un écuyer qui vient de réussir plusieurs

    séquences de sauts, debout sur son cheval bien dressé ! Le tueur à gages, s'en allait

    sans états d'âme ! La liste en mémoire, Il allait commencer son travail ! cinq noms !

    Une broutille pour lui.......

    Ghis.G.

     

     


    7 commentaires
  • Les plumes d'aspho chez Emilie no 9/2019

     

    Un clik sur le logo vous en dira plus.

    La récolte a donné ces mots;

    Hasard, lunatique, intelligence, météo, confusion,
    soudain, papillon, effet, extravagant, zut, boule,
    destiner, dommage, désinvolte.

    ...............

    La décision

    Elle ne pouvait s'en remettre au hasard et pourtant elle était dans la confusion totale, elle sentait comme une boule dans sa gorge et les papillons dans son ventre n'avaient rien d'agréable à ressentir !! Devait elle accepter ?? Elle qui était plutôt désinvolte et insouciante, la voilà aux prises, avec soudain, une réponse à donner ce soir ! Cette proposition lui avait fait l'effet d'un chaos dans ses pensées et il fallait qu'elle réfléchisse avec intelligence et pragmatisme, sans prendre en compte son côté lunatique qui souvent prenait le dessus ! La réflexion avait de l'importance. Quel dommage que le chef de la chaîne ne lui en ait pas parlé plus tôt, elle aurait eu du temps pour se projeter ! Il lui avait dit que son côté extravagant lui avait plu pour ce choix ! Oh et puis zut se dit - elle, si on avait pensé à elle pour présenter la météo en costume de grenouille dans un bocal fictif, c'est que cette mission lui était destinée !! Elle accepta donc, non sans craindre pour son image.. Voilà pourquoi, on vit annoncer la météo par une petite grenouille, les jours de pluie, et une belle sur la plage les jours de soleil !

    Ghis.G. 

    Les plumes d'aspho chez Emilie no11/2019

     


    11 commentaires
  • Les plumes d'Aspho chez Emilie no 8/2019

    La collecte à donné,

    Frissons pour le thème ( pas obligatoire !)

    Duvet, horreur, aimer, temps, feu, froufrouter, vertige, sirop, froid, frôler, film, roulette, risque, réflexe (pas obligatoire les mots en italique)

    ....................

    Fait divers.

    Sous le duvet, c'est l'horreur. Le corps est froid et le temps d'hiver n'a pas accéléré la décomposition. Le sang , comme un sirop de grenadine épais, imprègne tout le lit. De la fenêtre ouverte, un courant d'air vient frôler l'écharpe autour de son cou et elle froufroute sur son visage aux yeux ouverts sur l'éternité de ses silences et de ses vertiges... Le feu qui lui faisait aimer la vie n'y brûlera plus, plus jamais elle n'aura ce frisson du risque qui fait se sentir si vivant, plus jamais elle n'aura ce plaisir de jouer avec les mots.. Les flashs crépitent et par réflexe je plisse les yeux. On va emporter son corps, ce corps que j'aimais tant. Dans la rue on entends "" On tourne un film ici ?? """ Mais non, rien de tout cela, c'est juste qu'à la roulette de la mort , elle vient de gagner son billet d'aller sans retour. Mort naturelle ont - ils dit,... Qui a dit que le meurtre  parfait n'existe pas ??

    Ghis.G.

     


    14 commentaires
  • Les plumes d' Aspho chez Emilie no 6/2019

     

    ..............

    Carpe diem

    Par hasard, je me retrouvais au quartier latin avec mon Domy, assez loin de la destination prévue, mais qu'importe après tout, le plaisir est là et je veux en profiter  ! Autant cueillir dès à présent, ce jour printanier qui renaît aujourd'hui, ce 20 Mars, à l'occasion de mes 20 ans de mariage cette année... Après avoir déjeuner d'une prolifération de poissons et d'un dessert à faire monter notre diabète, nous étions là ; sereins, à goûter cette belle journée sans savoir ce que seraient nos lendemains . La brassée de roses offertes avant le départ doit embaumer le salon et trôner fièrement dans son vase en porcelaine pour les noces de 20 ans... Mais dans l'immédiateté, je ne veux que savourer l'instant de chaque instant et, ce n'est pas l'oiseau sur la margelle du puits qui me dira le contraire, tout à son désir exaucé de chanter le printemps et ses amours ! C'est drôle quand même, plus je vieillis et plus je dévore chaque année ce renouveau !!  Que le printemps donc, me prête vie tant que je ne suis pas décadente !

    Je n'ai donc plus que deux mots à vous dire

    Carpe diem !

    Ghis


    14 commentaires
  • Les plumes d' aspho chez Emilie no 5/2019

    La collecte à donné ces mots ;

    Merveilleux, consommer, mariage, soucis, fleur, mégères, fratrie, utopie, harassé, histoire, fertile, illusion, célébrer, conte, censure

    ......

    Je suis

    Aucune censure dans mon illusion ! Aucune morale dans ce conte merveilleux qui se nourrit d'une utopie certaine mais si bienfaisante que l'histoire vient célébrer mon imagination fertile ! Les soucis ne sont pas du voyage dans ce mariage des couleurs où les fleurs de cette illusion sont une fratrie de plaisirs divins, de joies multiples aux reflets de zénitude et je me sens bercée par les nuages de coton, bien loin de ces mégères de tempêtes et tornades.. Je ne suis jamais harassée par les ennuis de la vie, je ne consomme aucune pilule du bonheur, je suis dans mon illusion, je suis l'illusion, celle qui a cela de particulier qu'avec elle, tout va bien...

    Ghis.G.

     


    16 commentaires
  • Les plumes d'Aspho chez Emilie no 4/2019

    La récolte d' Emilie du 25 Février

    Grain, sac, moulin, beauté, poule, folie, parsemer,

    veiller, malice, essuyer, sel, sable, blé, papier, peau.

    .................

    la Faucheuse

    Les blés était déjà hauts dans le champs, le moulin n'attendait plus que le fauchage, il fallait surveiller à ne pas rater la vernalisation car le printemps était bien en avance cette année. Les grains sont beaux et joufflus et ils tendent avec malice leur corps au ciel......

    Justine est là, respirant cette sérénité, ce calme, juste la brise qui fait onduler les épis..... Hier encore, elle était dans cette grande chambre, toute capitonnée, mais à présent, elle était là et heureuse !Son grand sac à côté d'elle, rempli de papier à dessin, d'un gros pot de terre, plein de sable gris......Justine avait cette beauté étrange, parsemée de taches de rousseur et des yeux qui semblaient ne pas voir, fixes comme ceux des poules ! le regard ailleurs de ceux qui ne comprennent pas. Son grain de peau était blanc comme le sel, comme ceux des gens qui ne sortent pas beaucoup.........

    De loin, on aurait pu la voir, dans le champs de blé, déversé le contenu de son gros pot en terre ! Le vent léger lui renvoyait sur le visage, qu'elle essuyait d'un revers de manche quand elle eut tout versé ! Elle riait, fort ...Hurlait son bonheur au champs , au ciel, à la vie. Elle jeta son sac loin derrière elle et courut encore, toute joyeuse, comme après une bonne farce ...

    Elle courut à travers les blés et se retrouva sur la route. On aurait dit qu'elle sombrait dans la folie quand elle se laissa capturer par les hommes en blanc qui la firent monter dans leur grande voiture blanche aussi ! Elle pensa alors ;

    "" Est - qu'ils savent que j'ai brûlé les os du directeur et que j'en ai fais de l'engrais pour les blés ??? """

    Elle se mit à rire quand une autre pensée lui traversa l'esprit ! ""Ils ne pourront jamais retrouver son corps car j'ai veillé à tout bien manger !! ""

    Ghis.G.

     


    11 commentaires
  • Les plumes d' Asphodèle par Emilie

     

    La collecte de mots a donné ;

    NUISETTE

    TRADITION

    TRENTE-SIXIEME  FEVE  NOIR

    TREFONDS ENVERS TARABISCOT

    BRETELLE MUSARDER ABONNEMENT

    ARCANE AFFOLER ARNAQUER

    ..................

    La criminologue

    Au trente - sixième dessous, la brigade avait convoqué Adèle. Elle venait de pénétrer les arcanes de la terreur dans le tréfonds de ces égouts aux relents de mort, dans le noir absolu des abîmes de ces eaux usées. Elle avait encore une fois, envers et contre tout avis, ignoré les mises en garde, et tenu à résoudre cette affaire,  tarabiscotée et bien morbide.. Mais Adèle c'est un abonnement à vie qu'elle avait dans ce genre ! A la brigade, tout le monde pouvait avoir "" la Fève "" mais c'est toujours Adèle qui finissait par la prendre !! La "" Fève "" pour eux c'était une affaire a faire sombrer dans la folie !! Mais pas Adèle ! L'horreur y avait la première place pour mieux  les arnaquer de douleur. Ce jeu là, Adèle ne voulait pas y jouer ! Ce jeu malsain , jamais ! Sur la scène de crime, elle semblait musarder entre les contours du cadavre, mais détaillait chaque parcelle du corps, sans s'affoler.  Comme une tradition pour elle, elle se pencha sur la femme morte, en nuisette, une bretelle déchirée qui reposait sur le sein ensanglanté, une main coupée de son bras, posée sur la bouche, comme pour dire "" chut ""...Juste un mot de sang écrit sur son ventre blanc,''Plumes''..... Adèle prit possession mentale de la scène, s'infiltra dans la tête du tueur tout doucement... Les premiers indices, elle les mémorisa. Cette affaire, Adèle allait la résoudre...... Jamais elle n'en avait perdu une seule ! Pour le cadavre, tout était fini, pour Adèle tout commençait !

    Ghis

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique