• Chez Miletune

    Source de l'image ici

    Sujet du thème chez Miletune ici

    °°°°°°°°°

    Frégate majestueuse, tu voguas dans les mers funèbres,

    Hermione fut ton nom, et , tu emmenas le beau marquis,

    au pays de la liberté, découvert par un autre marin célèbre,

    tu sombras sur des rochers, au large de Croisic, sans vie !

     

    Hermione, tu viens de revivre !! Tu navigues sur nos océans,

    Ils t'ont ressuscitée !! Les hommes de courage si volontaires !

    Voilà que tu vas, de port en port, comme dans le temps !

     Les voiles au vent, fièrement congrue, sur nos grandes mers...

    Ghislaine.G.


    4 commentaires
  • Chez miletune, il s'agissait d'écrire

    ici

     

    sur le ressenti de cette photo..

    Chez miletune.....

     

    Pour une fois, rien ne m'est venu, à part le ressenti d'odeur !

    °°°°°°°

    Histoire drôle sans prétention.

    La vérité sort de la bouche des enfants...

     

    « « Histoire drole sans prétention » »

     

    Un Papa et son fils de 6 ans discutent sur un banc,

    dans le jardin du Zoo..

    __Tu sais Gaylord, il ne faut pas frapper les animaux,

    __ Je sais Papa, mais je veux pas qu'il m'approche..Il pue !!

    __Je comprends, c'est un putois mais ne le refait plus,,

    __ Les roses du jardin de Maman j'aime bien les approcher..

    Le petit se recule plus loin sur le banc et le Papa lui demande

    pourquoi il s'éloigne de lui....

    Le petit , un peu gêné n'ose pas répondre mais comme son Papa,

    lui a expliqué qu'il fallait dire ce qui nous tourmente, il dit vivement ;

    __Tu sais Papa, j'aime pas quand tu m'approches trop près pour me parler,

     

    tu sens trop le « prout » de la bouche …..

     

     


    6 commentaires
  •  

    Chez milutune, Photo 6 et trompette. No 16.

    Au défi chez Miletune de la semaine 16, j'ai choisi
    de parler au sujet de cette photo du peintre Canadien

    Il faut intégrer le mot "" Trompette " cette semaine.

    ROB GONSALVEZ

     

    °°°°°°°

    Elle longeait, ce soir, l'arche des cieux,
    tenant à la main une bougie allumée,
    La lune venait d'écarquiller ses yeux,
    sous les nuages de nuit, bleutés !

    Elle leva la tête,et vit sur le mur, les hommes blancs,
    qui,sous leurs capuches, avaient une mine sans risette.
    Que faisait- elle là ? que cherchait - elle maintenant ?
    Les trompettes, dit - elle, je cherche les trompettes !!

     Quelles trompettes ? Ici vivent en paix, sérénité et plénitude !
    Passe ton chemin femme, va, marche vers ta destinée..
    Les hommes en blancs à la capuche, servant l'infinitude,
    disparurent, laissant dans le sillage, un parfum de graminée..

    Elle marcha,la flamme de la bougie sursautait à chaque pas.
    Plus elle avançait et plus elles les entendait sonner ..
    Les voilà , enfin, les voilà, elle les voit, là !!!...Alléluia !! 
    Pour elle vont tinter, les trompettes de la renommée !

    °°°°°°°°°

    Merci Georges de m'avoir inspirée.

    Ghislaine.G.

     

     

     

     

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique