• Atelier no 6 chez Maridan

    Atelier no 6 chez Maridan

     

    ********

    Les mots à placer sont ;

    fondatrice - espiègle -trou d'eau - endormir - 

    entrée - assurer - moyen - chialer - sexe - croûte

    **********

    L' impossible va arriver !

    Dans l'océan de ma vie, un trou d'eau vient de faire son entrée !
    Sans s'assurer si nous étions prêts, tous sexes confondus !
    L'espiègle fondatrice de la vilaine faucheuse veut nous endormir !
    Avec ses moyens artificiels qui, jamais, ne feront cicatriser ,
    cette croûte qui vit dans mon coeur et que je maudis !

    Alors mes vous tous, vous qui me lisez, sachez que je chiale
    et...., que je vais chialer longtemps.

    Ghis.G.

    Atelier no 6 chez Maridan

    Atelier no 6 chez Maridan

     

    « Infos a mes écrivainsAtelier no 31 du 30 marsl.+ Récap du no 30. Mots en SOL »

  • Commentaires

    8
    Mercredi 5 Avril 2017 à 11:18

    je chiale aussi...

    7
    Samedi 1er Avril 2017 à 17:12

    Je viens de lire, je comprends ton chagrin...

    de tout coeur avec toi.

    je t'embrasse fort

    6
    Samedi 1er Avril 2017 à 10:52

    Difficile oui Ghislaine .

    Bises 

    5
    Samedi 1er Avril 2017 à 07:58

    ma puce... pleure .... ça fait du bien.. je suis là près de toi.. et je te serre sur mon coeur... qui est comme un coussin... (comme dirait mon petit fils)

    gros bisous

    4
    Samedi 1er Avril 2017 à 04:13
    colettedc

    Avec toi Ghislaine ! Pas facile, en effet ! Gros becs♥

    3
    Samedi 1er Avril 2017 à 01:20

    beaucoup de peine ma Ghislaine .. toujours trop dur à supporter ! pff ! bizz

    2
    Vendredi 31 Mars 2017 à 22:44

    Que rajouter si ce n'est un soupir, la perte d'un familier reste une épreuve, la délivrance certes pour la personne qui souffre, mais s'y faire...

    1
    Vendredi 31 Mars 2017 à 21:39

    Comme je te comprends ma chère Ghislaine, j'ai perdu trop d'amis pour ne pas saisir la douleur qui est la tienne. Nous ne disons jamais adieu aux personnes que l'on aime. Elles restent là, tapies au fond de nos cœurs et nous attendent avec bonheur lorsque notre heure arrive. Bientôt, ton amie ne souffrira plus et elle connaîtra un bonheur bien plus intense que ceux que nous vivons ici. Gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :