• Atelier 3/2020 chez Maridan Montpellier

    Les mots de montpellier chez Maridan . Atelier 14.

     Sujet 3 /2020...

    La ronde des Mots 

    Les mots de montpellier chez Maridan . Atelier 3/2020

    Décourager, douille, rayure, accrue, énormité,
    précieux, pourtant, pension, renversant, stand.

    ...................

    Jules le retraité

    Pour arrondir ses fins de mois, Jules aidait son ami Richard à tenir son stand de tir. Cela lui permettait d'augmenter un peu sa petite pension de retraité. Jamais il ne s'était découragé et pourtant le pauvre aurait pu car sa vie n'avait pas été facile. Un énormité de la vie avait laissé sa mère et ses 4 enfants seuls à la suite du décès de son père à la mine à l'age de 42 ans. Cette situation renversante et bouleversante avait fait de lui le nouveau soutien de famille et ne laissa guère à Jules de loisirs. Son assiduité accrue au travail, son courage furent de précieux atouts et il fut considéré, apprécié et ses frères le portaient en haute estime. Il était un peu devenu leur Papa.. Aujourd'hui dans sa veste à rayures de saltimbanque, il prépare les douilles de plomb, avec toujours un mot gentil pour chacun.. Chaque fin de semaine, ses trois frères le rejoignent et ils évoquent toujours leur enfance avec des regards fiers vers leur grand frère ! Il a réussi à maintenir soudée la famille après leur Maman soit partie à son tour..Jules ne s'était jamais marié, mais l'amour de ses neveux et nièces comblait sa vie.. Il était heureux d'avoir fait son devoir et sa famille le lui rendait bien. Il n'avait pas besoin de grand chose , tout cela suffisait à faire son bonheur.........

    Ghislaine


  • Commentaires

    7
    Dimanche 9 Février à 19:15

    Les mines ont été les fossoyeuses du nord. tant de famille y ont perdu des êtres chers. Un défi relevé avec une belle humanité. Merci pour ce texte poignant. Gros bisous

    6
    Dimanche 9 Février à 16:46

    Une belle abnégation pour Jules , soutien de famille . Je ne sais si de nos jours on en rencontre beaucoup de ces personnes qui font passer la famille avant toute autre considération personnelle .

    Bon dimanche 

    Bises 

    5
    Dimanche 9 Février à 15:42
    Quel beau sacrifice il a eu Jules et de voir le reste de sa famille heureux le comble de bonheur alors ça va pour lui . Bravo Ghislaine pour ce texte.
    4
    Dimanche 9 Février à 12:10
    Yvette/

    Bon sujet, les aînés soutien de famille! Moi j'étais la benjamine! Je ne pense pas que cela soit maintenu. Enfin, sait-on jamais, on ne connaît pas tous les problèmes des familles. Il faut dire que maintenant la majorité à 18 ans a bien changé la vie et ses mentalités.

    J'espère que tu vas bien!

    Plein de bisous!

    Yvette

    3
    Dimanche 9 Février à 11:16

    Il y a eu une époque où quand un des parents partaient trop tôt l'ainé devenait le soutien de la famille et se sacrifiait volontiers pour élever les autres. 

    C'était des gens bien. 

    Bon dimanche, ça commence à souffler.

    2
    Dimanche 9 Février à 07:26

    wouah que du bonheur cette histoire 

    super ma gigi quel talent et quelle imagination

    pas trop la forme avec mes yeux ma chérie mais bon ca va se faire bisous bisous 

    bon dimanche a vous deux on attend la tempête j espère pas 140 car il y aura de la casse grrr

    1
    Dimanche 9 Février à 00:27
    colettedc

    Tout à fait magnifiquement relevé ton défi, Ghislaine ! J' beaucoup ! Doux dimanche ! Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :