•  

     Lire la marche à suivre sur la droite du blog

     

    Un clik sur la bannière pour aller participer

    Moi, la sexagénaire !

    Cet hiver blanc n'en finit pas,
    c'est comme une longue cavalcade de vent glacé qui vient
    mugir sur les sempiternels froids des rudesses de cette saison,
    comme une anaphore venant insister lourdement sur les écorces
     de mon corps endolori, qui pourrait se casser comme du verre..
    C'est ce ressenti qui parcours mon être de vieille peau sexagénaire....
    Sur l'échelle de la vie, j'en suis à bien haut déjà et je me suis attachée
    avec une lanière pour ne point en tomber, et faire de mes os,
    des débris qui ne  passeraient pas au travers d'une passoire,
    tant ils sont arthrosés.. Je ne suis pas de chêne mais plutôt de roseau,
    alors que finisse vite cet hiver blanc...
    Ceci dit vous l'avez compris ; Je n'ai guère la frite 
    mais rassurez- vous je ne touche pas le fond ! 

    Je résiste foi de vieille peau !

     

     


    5 commentaires
  •  

    Expressions pittoresques chez Lilou

    Signification : Se mettre en valeur, se faire valoir

    Origine : Expression française qui puiserait 

    ses origines dans le dictionnaire argot du milieu

     du XIXème siècle et qui a commencé

     par prendre le sens de lever fièrement la tête

     car le col se définissait comme étant le cou. Se pousser du col viendrait 

    selon quelques interprétations des habitudes des  bourgeois prétentieux

     qui soulevaient les cols de leur chemise par

    esprit de démonstration et de vantardise.

    Expressions françaises synonymes : , 

    se parer les plumes du paon, ne pas se moucher du coude,

     vouloir péter plus haut que son cul, se hausser le col, faire la chèvre.

     

     


    6 commentaires
  • Elle semble porter le fardeau d'un temps de douleur l'aquarelle,
    dans une parenthèse de symphonie de regrets..

    Malgré l'envol sinueux de l'oiseau, qui a déployé ses ailes
    Son plumage scintille dans ce matin givré 

     Je suis dans le silence de ma contemplation, recluse et rebelle ,
    le coeur vide de rire, la sidération me ferait vomir ma souffrance.

    Mon corps s'assoie sur mon banc habituel,
    aussi bancal que mon âme, envahie de larmes de feu en errance.

    Je lis la scène peinte, en femme maternelle
    J'ai la conscience du choc, terrible, incroyable !

     Ma raison sombre dans un Pourquoi mortel,
    et je pleure de sa vie abominable..


    7 commentaires
  • Mon Texte pour le défi écriture no 55

     

    Les 8 mots

    Fossé, terme, passage, questions,
    durer, remarquer, activer, confier.

    ou 10 mots commençant par T
    et faire un texte avec.

    *******

    Toinon tirait la tronche.. Théo le terrible tyran l'avait tapé !
    Il l'avait envoyé dans le trou du fossé par la trappe d'égout !
    Toinon avait eu une sacrée trouille car ce type est un vrai tordu !
    Toinon transpire et avec son tacot il trace la route très vite..
    Il est à fond de train et le trajet arrive à son terme, mais il traque
    encore le rétro, de peur que le Théo ne lui colle aux trousses !
    Personne dans le trafic, il la bien semé !!

    Quelle tache ce Théo, toujours à le terroriser, c'était tragique !
    Toinon, bien tracassé, savait que le gars avait le tonus pour les taloches !
    Il trompait son monde avec son air timide et tendre !! Le tricheur de tripot !
    On le savait qu'il trichait à tout !! Il en transporte des couches de bêtises !

    Tantine Thérèse l'accueillit avec tendresse ,
    puis elle s'activa près de son tajine
    tranquillement; Trouvant que c'était très bon, elle dit ;
    "" Allez ! A table mon Toinon...""
    Le passage en salle de bains fut apprécié par le jeune homme...
    Mais la tante remarqua l'air taciturne du garçon...
    Trahi par sa mine renfrognée,
    elle le tacla que questions , sur son retard tardif
    et son troublant comportement ...
    Un tantinet inquiète la tante trépigna
    et Toinon, encore transi de peur se confia !

    """Le traître, le sale toqué de la tête !!
    Quel toupet ce timbré !!  "" s'écria Tantine 

    C'est que la Thérèse avait un sacré caractère
    malgré ses trois fois trente ans bientôt !
    Toutefois, elle avait sa théorie !
    Elle dit au petit ;
    T'en fais pas mon Toinon,
    il a sans doute des trophées de muscles, ce lascar
    mais les neurones vides !! Allez Toinon !!
    T' en fais pas va !! Allez mange petit !!! """"

    En pensées, elle se dit que ses tourments ne dureraient pas..

    Trois jours après, le Théo toqua à la porte
    et fit ses excuses à Toinon, sans tapage,
    presque à genoux sur le tapis..
    Ce total revirement le laissa perplexe longtemps..

    On apprit des années plus tard que le
    Théo avait tâté de la canne de Tante Thérèse,
    et quand cela se sut, il s'était passé bien du temps...

    Mon Texte pour le défi écriture no 55


    14 commentaires
  • Bonjour mes vous tous,

    En ce 20 Février, je vous propose 2 choix pour le défi écriture

    Le règlement reste inchangé mais le logo est nouveau !

    Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

    Le défi d'écriture no 53 du 30 Janvier.

    Le défi d'écriture no 53 du 30 Janvier.

    Le Défi écriture du 10 Février no 54

    **************

    Les 8 mots

    Fossé, terme, passage, questions,
    durer, remarquer, activer, confier.

    ou

    10 mots commençant par T
    et faire un texte avec

    ************

    A vos crayons...

    Défi écriture no 52 Chez Ghislaine


    19 commentaires
  • Les Poésies du Mardi chez Lady Marianne

    Les Poésies du Mardi chez Lady Marianne

    Au carnaval de Rio.

    Les musiciens jouent du banjo.

    On danse la salsa et la rumba.

    Le tango et le tcha,tcha,tcha.

    Au carnaval de Venise.

    Tout le monde se déguise.

    On rencontre des princes et des marquises.

    Des lionnes et des souris grises.

    Au carnaval de Nice.

    C'est un véritable délice :

    On se lance des confettis !

    Des serpentins et des grains de riz.

    ********

    Poésie dont je n'ai pas trouvé l'auteur

    Les Poésies du Mardi chez Lady Marianne

     


    9 commentaires
  •  

    Marinachili (Violette), Lady Bird 

     Colette  Patricia  Renée 

    MarieDan  Martine  Evy 

    Lili  Gisèle  Colette

    Fabrice

    Zaza

    Ce serait bien de publier au moins la veille du récapitulatif

    qui à lieu les 9, 19, 29 de chaque mois

    sauf Février bien sur

    *******

    Récapitulatif du défi no 54

    Merci


    11 commentaires
  • Le petit jeu de lettres no 152 chez Lady Marianne

     

    *********

    Je vous propose 12 LETTRES
    adjectif féminin pluriel
    paroles médisantes- mordantes
    proprement: qui donnent des coups de bec
    rien à voir avec la radioactivité
    mais ça va vous aider

    voici les lettres
    E E E E U B C L L Q R S

    +++++++

    Le mot à trouver est Becquerelles
    mes anagrammes en rouges

    *******

    Conseils d' amie.

    Tu sais Cathy, j'en ai assez de ces querelles, tu es cruelle en paroles,
    Receleuse de becquerelles c'est ce que tu es !
    Je sais que tu es une rebelle célèbre et que tu gardes secrètes
    de belles bulles de mots grossiers pour les offrir en pâture !
    Mais un jour tu trouveras ton maître et malgré tes reculs
    de raisonnement, tu verras quelle douleur provoque tes mots,
    et parfois comme cela creuse un ulcère en nous.
    Tu garderas la séquelle de l'humiliation vécue et cela je le récuse !
    Vis en recluse quelques temps, Fais le point en toi,,
    Sinon, tu prends le risque de te retrouver bien seule.
    Je t'en pris cesse ce mauvais cirque !
    Essaie plutôt d'apprendre une jolie et tendre berceuse,
    cela te changera un peu et puis qui sait,
    apprendras tu ce qu'est la douceur et la gentillesse ?
    Ceci dit Cathy, ce n'est qu'un conseil d' Amie...

    Le petit jeu de lettres no 152 chez Lady Marianne

     

     

     

     

     


    14 commentaires
  •  

    Sombres doutes

    Mon imagination devait me jouer des tours !
    Pourtant j'étais calme, aucunement frappée
    par une maladie quelconque ( quoique ?), qui
    débuterait sournoisement...

    J'allumai la lumière, je scrutais mieux, levant les sourcils.
    Ce que je voyais n'avait rien d'humain ou alors vraiment
    je n'étais plus apte à faire la différence ?
    Sur le mur d'en face il semblait qu'une forme agile
    se déplaçait et lançait des jets de lumière par intermittence .

    J'appelais Totor à la rescousse,
    je voulais l'envoyer voir ce qu'il se
    passait en face, chez le voisin !
    Mais le bon Totor, placide me dit ,

    ""Mais ma Gigi, n'aies donc pas peur, c'est le vieil Alfred
    qui vient délivrer son chat du tilleul, et il
    s'éclaire avec sa lampe frontale ""

    Devinez qui passe pour une andouille ??

    Atelier Maridan no 3/2018

     

     

     


    4 commentaires
  • Expressions pittoresque chez Lilou le Jeudi

     

    Expressions pittoresque chez Lilou le Jeudi

    Aller faire téter les puces 

     Loin de nous l'idée de manger les puces,
    quoique les chinois ont surement déjà testé.
    Mais si on va faire téter les puces
    c'est que on va se mettre au lit

    Expressions pittoresque chez Lilou le Jeudi

     


    11 commentaires
  • Rime imposée chez Violette , ""Histoire de mots""

    *******La rime imposée est in, ain, ein*******

    ********

    Les prétendants de Coline

    Célestin, pour Coline avait le béguin
    Ne voulant pas trop faire son cabotin,
    il ne lui offrit que du muguet en brin..

    Il se montra quelque peu mondain,
    Bien qu'il ne fut pas puritain,
    il fit, il faut le dire son hautain.

    Coline, de loin, vit venir le dessein.
    L'écoutant bavasser, l'air serein,
    elle rongea son frein.

    Jules et lui, avaient tenu le même discours chacun !
    Qu'il partent de leur côté, elle n'en veut aucun !
    Ils sont bien trop tous deux communs !

    La poésie en rime imposée chez Violette le jeudi 15

    La poésie en rime imposée chez Violette le jeudi 15



     

     


    8 commentaires
  • Les Poésies du Mardi chez Lady Marianne

    Les Poésies du Mardi chez Lady Marianne

    Le jardin Matinal

    Viens, les heures d’amour dont furtives et rares…
    Le jardin matinal est plein d’oiseaux bizarres. 

    Chère, je te convoie à ce royal festin.
    Je ne veux pas jouir seule de ce matin. 

    L’aube heurte le ciel comme une porte close.
    Viens boire la rosée au cœur blond de la rose. 

    Bois la rosée ainsi qu’une fraîche liqueur.
    Mon cœur est une rose et je t’offre mon cœur… 

    L’aube a des tons de nacre et des reflets de perle.
    La joie est simple et rien n’est aussi beau qu’un merle. 

    Savourons cette ardeur un peu triste et pleurons
    De sentir la clarté première sur nos fronts. 

    Viens, ma très chère… A l’est le ciel fardé chatoie,
    L’herbe est douce aux pieds nus comme un tapis de soie… 

    Sans nous préoccuper de l’hostile destin,
    Rendons grâces au ciel clément pour ce matin. 

    Poème de Renée Vivien 

    Les Poésies du Mardi chez Lady Marianne

     


    11 commentaires
  • Le mot a trouver est Paralipomène et je l'ai trouvé cette fois !
    et mes anagrammes de ce mot sont en rouge.

    ********

    Le voyageur du ciel

    Emerson, par ce bel après -midi de Mai, n'aurait laissé sa place
    à personne, même pour un empire..
    Son arsenal était prêt, les accessoires pareils
    les anomalies vérifiées, aucun malaise à venir !
    Il allait pouvoir entamer son périple avec bonheur.
    Rosaline l'avait maintes fois moralisé de paroles prévenantes,
    avec des perles de larmes à ses yeux gris..
    Elle avait du mépris pour ce sport de mariole comme elle disait !
    Elle détestait qu'il survole les plaines du manoir..
    Elle n'aimait pas ses manières de passe-temps qu'elle trouvait
    anormales pour un homme à la retraite, mais lui au contraire,
    voulait faire ce qu'il n'avait jamais le temps de faire avant..
    Il lui disait souvent en souriant 
    "" Normal !! Tu ne sens pas le vent venir avec ton anosmie !! """
    Il s'améliore de jour en jour avec sa machine volante.
    il espérait en faire profiter sa Rosaline
    mais ceci sera une autre histoire..

     


    15 commentaires
  • Atelier Assoula du 10 février. Thème Amour.

     

    Atelier Assoula du 10 février. Thème Amour.

    10 Ans seulement.........

    Seulement dix ans, nous avons eu dix ans avant que tu ne partes là haut..
    Tu n'avais pas le droit, faire de moi une veuve ? c'était encore bien trop tôt..
    Dix ans, un enfant, des souvenirs, des regrets , il n'en reste que des photos..
    Il reste aussi les mots que je laisse tomber comme des pleurs au caniveau..

     La vie a continuer, la vie a repris son droit, mais je ne t'ai jamais oublié.
    Je ne peux pas oublier .......Tu es toujours là, invisible à mes côtés......
    Je n'ai pas oublié ta voix, ni ton sourire, ni tes yeux....Combien on s'est aimés..
    Toujours au diapason, d'un regard on s'enflammait comme aux jeunes années..

     Tu fus l'homme de dix ans, de ma vie, de ton vice, tu n'as pas survécu.......
    Tu fus l'homme d'un chagrin, celui qui plus jamais ne m'a secourue..
    Toi qui me fit veuve, toi qui me fit souffrir , accréditée d'avoir un tel statut..
    Dix ans à te supplier, à essayer, à combattre ta dépendance irrésolue.....

     Tu m'as laissé, atteinte d'un manque qui ,à jamais ne me quittera, ta présence !
    Manque  de toi, le vrai toi, sans artifice, celui qui, sobre me portait assistance....
    Tu m'as préféré un vice désastreux, qui ne m'a laissé aucune chance......
    Seulement dix ans.. J'ai de nouveau aimé, j'ai de nouveau fait confiance..

    Atelier Assoula du 10 février. Thème Amour.

     ( Republication pour ce thème)

     


    8 commentaires
  • Le Défi écriture .Mon Texte.

    Le Défi écriture .Mon Texte.

    Si ?

    Si l'on s'offrait un peu de bonheur,
    volé au temps qui court?
    Si l'on essayait d'attraper les couleurs,
    de l'amour et les garder toujours ?

    Si vraiment on essayait dans la vie
    de croire aussi à la chance ?
    Peut être que dans cette fuite éperdue,
    on retrouverait ce temps d'espérance ?

    Si enfin, on le trouvait ce cadeau,
    cela ne serait - il pas merveilleux ?
    Mais ce ne sont que des mots,
    hélas je n'ai pas trouvé mieux..

    Le Défi écriture .Mon Texte.

    (Poème déjà présente mais manque de temps en ce moment)


    18 commentaires
  • Bonjour mes vous tous,

    En ce 10 Fécrier, je vous propose 2 choix pour le défi écriture

    Le règlement reste inchangé mais le logo est nouveau !

    Défi écriture no 52 Chez Ghislaine

    Le défi d'écriture no 53 du 30 Janvier.

    Le défi d'écriture no 53 du 30 Janvier.

    Le Défi écriture du 10 Février no 54

    **************

    1 choix ; les 8 mots

    Peu, fuite, mais, hélas,
    offrir, essayer, trouver, être.

    *******

    2eme choix

    """Ou inclure la phrase suivante dans votre texte"""

    """Ce ne sont que des mots"""

    ************

    A vos crayons...

    Défi écriture no 52 Chez Ghislaine


    21 commentaires
  • Expressions pittoresque chez Lilou le Jeudi

     

    Expressions pittoresque chez Lilou le Jeudi

    Accommoder quelqu'un de toutes pièces

    C’est nuire à la réputation de quelqu’un et le décrier de toutes les façons

    C'est ce qui se passe dans ma famille depuis 5 mois déjà
    et cela me touche de très près..
    et je peux vous dire que cela a été très loin
    et que rien n'est encore résolu
    La personne concernée a tout perdu.
    travail, maison, ami, etc..

    Expressions pittoresque chez Lilou le Jeudi

     


    9 commentaires
  • Rime imposée chez Violette , ""Histoire de mots""

    *******La rime imposée est oir*******

    ********

    Cancans chez la coiffeuse.

    Je me trouvais chez la coiffeuse lorsque je fis tomber le rasoir,
    Je m'excusais de ce déboire.
    les conversations reprirent sur la mémoire !
    Des cancans certes mais pas dérisoires.
    Parfois je ne sais plus ce que j'ai mangé la veille au soir !
    Ce n'est pas bien grave ni jubilatoire
    mais je ne suis pas au désespoir !
    C'est juste que j'ai la tête comme une passoire.
    Ma voisine racontait que son fils étudiait l'histoire,
    cela ne lui plaisait pas , pourquoi ? Allez savoir !
    Elle affirme que cette matière n'est nullement obligatoire !
    Il aurait mieux fait d'après elle de construire des armoires !
    Soudain je n'entendis plus que le séchoir !!
    Je regardais donc les oiseaux sur les perchoirs,
    par la fenêtre ouverte sur les arbres et le trottoir..
    La coiffeuse me rajusta le peignoir,
    sortit un attirail d'accessoires,
    elle les posa devant le miroir..
    Je vis les ciseaux, m'insufflant de d'espoir,
    qu'elle ne rate ma coupe au rasoir...

    Rime imposée chez Violette , ""Histoire de mots""

     


    11 commentaires
  • Les poésies de Lady Marianne du mardi 6 février

    Les poésies du mardi chez Lady Marianne

    Thème le vent ou libre.

    **********

    Maurice Carême (1899 - 1978) -

    Un peu de pluie
    Un peu de pluie, un peu de vent
    Le sapin rit au bois fleuri,
    Le sapin rit avec la pluie,
    Le sapin rit avec le vent. 

     

    Un oiseau gris, un oiseau blanc.
    Le sapin cache deux gros nids,
    Le sapin rit à l’oiseau gris,
    Le sapin rit à l’oiseau blanc. 

     

    L’oiseau gris joue avec le vent,
    L’oiseau blanc joue avec la pluie.
    Et tout le jour le sapin rit, 

     

    Heureux d’avoir tout simplement
    Pour l’oiseau gris, pour l’oiseau blanc,
    La pluie et le vent comme amis. 

    Les poésies de Violettes du jeudi 1er février

     


    23 commentaires
  • Le petit jeu de lettres de Lady Marianne no 150

    L'anagramme était , aeiiobchlrst, le mot à trouver est 
    Chirobaliste

    Mes anagrammes sont en rouge

    *******

    Une histoire d'amitié

    Alberto avait eu une scolarité courte, n'avait pas aimé les études,
    et très tôt avait choisi le monde du travail, parfois hostile.
    Mais il avait fait son chemin et avait même des passions.
    Il bricolait des cabriolets qu'il revendait bon prix..
    Il était aussi archet et pratiquait le maniement de la chirobaliste.
    Sa femme, Coralie était choriste, un peu solitaire et sa passion à elle,
    c'était les oiseaux , en particulier les colibris..

    Ils avaient un couple d'amis, Charles et Christobel qui chacun partageait
    la passion de leurs amis..
    Coralie était dans le même chorale que Christobel et Charles
    était mécanicien de métier......
    Charles allait au tir avec Alberto pendant que les femmes
    allaient au chalet  observer et photographier les oiseaux..

    Depuis 25 ans, leur Amitié perduraient leurs enfants s'étaient même 
    mariés entre eux, ce qui avait renforcé cette amitié..

    Une amitié sincère, rien ne peut la détruire, pas même l'absence.

    *******


    17 commentaires
  • Défi chez Evy du 4 février. Les étoiles

     

    Un clik sur la bannière pour participer à ses défis

    Etoiles filantes

    *******

    Dans les nuits d’automne, errant par la ville,

    Je regarde au ciel avec mon désir,

    Car si, dans le temps qu’une étoile file,

    On forme un souhait, il doit s’accomplir.

     

    Enfant, mes souhaits sont toujours les mêmes :

    Quand un astre tombe, alors, plein d’émoi,

    Je fais de grands voeux afin que tu m’aimes

    Et qu’en ton exil tu penses à moi.

     

    A cette chimère, hélas ! je veux croire,

    N’ayant que cela pour me consoler.

    Mais voici l’hiver, la nuit devient noire,

    Et je ne vois plus d’étoiles filer.

     

    François Coppée, L’Exilée (1877)

     


    8 commentaires
  • Lettre à une hypocrite...

    Défi chez Evy no 146. La Lettre

    (Lettre déjà écrite en 2017) pour un autre défi 


    13 commentaires
  • Mon texte pour mon défi no 53

    Les mots seront en rouge

    Corde, couloir, cran, chute,
    soutenir, sauver, suivre, supposer.
    ""Si tu penses que je vais te croire""

    Les rumeurs

    Il ne faut jamais supposer !
    Parfois il n'est pas ce qu'il semble paraître.
    Si tu penses que je vais te croire rumeur,
    tu te trompes vraiment..

    Je suis pour écouter et suivre la petite voix qui est en moi..
    Celle qui me parle au plus profond de mes sensations.
    Certains couloirs de l'injustice sont entravés de corde.
    pour nous entraîner dans la chute finale.

    Sauvez - vous de ces rumeurs, ayez le cran de soutenir vos vérités !
    Seules celles ci sont essentielles.
    Les rumeurs sont néfastes et n'ayant pour but, souvent que de nuire.

    Mon texte pour mon défi no 53

     


    16 commentaires
  • Les expressions pittoresques chez Lilousoleil

     

    ***********

    Poser pour le torse

     

    "Poser pour le torse" c'est se donner de l'importance 

    et vouloir impressionner les autres, surtout quand on 

    les juge en-dessous de soi-même. Ainsi, beaucoup 

    de personnes sont-elles dans l'affectation et 

    posent pour le torse. L'on se donne les postures que l'on peut.

    Les expressions pittoresques chez Lilousoleil

    **********

    Les expressions pittoresques chez Lilousoleil


    8 commentaires
  • Jeu de rimes chez Violette

     

    La rime cette semaine est en eur, eur

    *******

    Voilà que les rimes , j'effleure...
    Je ne sais pas leur valeur,

    je n'en suis que le conteur,
    celui qui ne vit pas d'un leurre.
    Je rimes les mots en couleur,
    pour la joie et le bonheur.
    La rime je la veux meilleure,
    plein d'amitié et de ferveur,
    qu'elle comble votre heure
    tardive dans la torpeur.
    Qu'elle vous souffle la vigueur,
    du bien être salvateur..
    Une rime, un mot, un fleur,
    que je vous offre avec mon coeur.

    Jeu de rimes chez Violette

     


    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires