• Maclou à la cour de récrée..

     

    Jill,

    je serai absente du 4 au 11 juin, 
    Je ne serai donc pas en mesure de faire un petit Barbe !!

    ************

    Un clik sur son logo vous dira tout.

    **********

    Maclou..

    Lorsque tu es née, petite fifille, tu avais des reflets acajou,
    Elle a déposé sur ta jolie tête, plein de ses bisous.
    Tu étais si belle, petit bébé, Belle comme un coucou..
    Tu as grandi, tu as fait leur bonheur, petit bijou..
    Espiègle, courant partout, te faufilant partout,
    tout le monde te câlinait, toi devenu leur roudoudou.
    Tu fît bientôt des bêtises, tu devins vite une petite zazou,
    mais un zazou adoré, un doudou qui faisait le voyou..
    Ils avaient voulu te donner un joli nom, et tu fut Mayou..
    Quelques mois passèrent et tu devins le beau marlou,
    Et finalement tu t'appelles depuis le beau Maclou,
    car la belle fifille était en fait un super beau matou !

    **********

    Histoire vraie, sauf qu'on lui à laissé le nom de Maya.

    C'est le chat de Ma fille, Séverine,  Résoya..

    Maclou à la cour de récrée..

     


    15 commentaires
  • Le défi chez Evy

     

    Un clik sur le logo de Evy vous dira tout !
    Le thème de la semaine est

    A bicyclette.

    *******

    Le voleur.

    J'me balade à vélo, direction ma ptite cabane,
    quand l'gus bizarre me suit à bicyclette..
    Comme elle brille, comme elle en jette ma bécane !
    Mais celle du gus, hola les gars, un casse binette.

    Mais vla l'gus qui m'rattrape  et m'cancane
    ""Hé dis toi l'morveux !! J'te paye des sucettes
    et tu m'files ton vélo ! Sinon y'aura emboucane.
    L'gus , qu'à pas toute sa tête, aura pas ma grimpette..

    Viens qu'juis dis à l'affreux de Toscane !
    Le gars s'la ramène, gras comme une allumette !
    Il  y croit l'toto qui va goûter d'mes gambettes !
    J'lui balance un coup, deux coups d'tatane...

    Lé rétamé l'mec, l'blond azimuté aux bouclettes !
    Faut pas m'chercher, l'aura pas ma bécane !
    Pô've zéro va , Peut bien garder tes sucettes..
    J'remonte sur mon destrier j'me pavane ..

    J'chuis le roi sur ma belle bicyclette.

    Le défi chez Evy

     


    4 commentaires
  •  

    Le jeu de lettres no 66 chez Lady Marianne.

    Un clik sur le logo vous dira tout !

    ********

    Le mot à trouver est ; RABASSAIRE
    et mes anagrammes sont ;
    Brasier, baisers, brisé, arbre, abris,aises,
    rares, rires, basse, raies, abaissé..


    10 commentaires
  • Un clik sur le logo de Jill Bill vous dira tout !

    Romane à la cour de récrée

    Romane

    Romane, fille d'acteur ou femme de chanteur,
    Romane, femme de la mode ou style de monuments,
    tu portes un bien joli prénom charismatique !
    Romane, tu viens d'Italie et on te fête le 28 Février..
    Ton prénom est peu porté donc bien original et j'aime !
    Romanes, tu te distingues des autres en cela..
    Romane soies fière de ton prénom car aujourd'hui,
    tu es la reine à la cour de récrée du mercredi..

    Romane à la cour de récrée

     

     

    Quelques images de mode romane..

    Romane à la cour de récrée

    Romane à la cour de récrée

     

     


    20 commentaires
  •  

     

     
     

    Le défi chez Evy c'est ici

    Défi numero 60 chez Evy

     

    ○○○○○○

    Le thème de cette semaine est ;

    """""La campagne, les fleurs , les oiseaux""""

    ○○○○○○

    Mon Lillois au printemps.

     

    Parmi les papillons,les oisillons et les grillons,

     le petit lillois ,mon gentil chamallow accompagné

    de sa fidèle Kaly, se promenait

    en maillot et pantalon, pas trop chauds,

    Il marchait sur des gravillons, parfois sur des cailloux,

    en bottillons légers, sans doute vermillon dans le temps...

    Il portait au cou une chaîne de maillons, au bout de laquelle

    pendait un médaillon ancien or et argent....

    J'aurais voulu savoir ce qu'il contenait en son coeur...

    Une photo jaunie sans doute d'un amour, d'un aieul …

    C'était un héritage de sa tante lilloise, avec le carillon aussi

    qui passait de génération en génération depuis des lustres....

    Depuis le temps qu'il passait sur ce même chemin caillouteux,

    un sillon s'était formé au fil des jours, comme pour lui éviter

    les embûches ou les accidents...

    Il pensait le promeneur, il marmonnait aussi, seul dans ses montagnes !

    Il parlait même aux oiseaux chanteurs..

    On l'aurait pris sans doute pour un couillon à le rencontrer ainsi...

    Il parlait à la nature lui !! Et se moquait bien de ce qu'on en pensait !

    Dans le long tourbillon de sa vie, il aimait les choses vraies,

    seules, les saines choses lui importaient !

    Il avait même un cahier de brouillon avec lui, sur lequel, il notait

    une multitude de  petites phrases, je ne sais lesquelles,

    mais j'aurais aimé lire ce cahier un jour.

    Parfois, au détour d'une clairière verdoyante, Il se laissait

    aller à un roupillon de quelques minutes, le temps de reposer

    son vieux corps qu'il traînait dans les forêts depuis la retraite !

    C'est qu'il en a fait des kilomètres dans sa vie le promeneur !!

    C'est qu'il en a noté des choses , parcourant le paillon....

    Au retour, quand il franchit son portillon, c'est dans un tiroir

    qu'il va déposer son cahier à trésors ...et il dit

    "" Bonjour mon petit coeur, ça va toi ?? """

     

    Ghislaine.G.

    Défi numero 60 chez Evy

     

    Défi numero 60 chez Evy

     

    Merci à la gentille rebelle pour ce cadre magnifique

     

     

     


    9 commentaires
  • Jeu de lettres chez Lady Marianne  pour le 26 MaiJeu de lettres chez Lady Marianne  pour le 26 Mai

    L' anagramme de Lady Marianne est . Epistographique

    Mes mots anagrammés seront ;

    Prophétiques, argotiques, parigotes, outragées,
    tragique, hépatique, prophétisé, atrophies,
    pratiquées, étripages, eupatoiresaporétique.

    *********

    Sur ce document épistographique, on racontait l'histoire tragique
    prophétique des parigotes argotiques, outragées par la vue de
    l' autopsiée hépatique, ventre béant, laissant apparaître un foie
    couleur de l'éupatoire..
    Le document mentionnait au recto la loi suivante ;

    Les parigotes ont depuis lors prophétisé que toutes les atrophies,
    pratiquées seraient punies d'étripages !
    Question d'un dilemme aporétique !

    Ce vieux document épistographique avait traversé le temps,
    laissé l'empreinte d'une légende à laquelle,
    on croit encore dans un autre monde

    Jeu de lettres chez Lady Marianne  pour le 26 Mai


    8 commentaires
  • A vos plumes cher Arlette .

     

     

    Un clik sur le logo pour participer.

    ********

    Le départ de Marie.

    L'horloge de la ville disparaissait dans la brume,
    on ne voyait même pas les nuages.
    Le temps était si terne qu'il engendrait la mélancolie..
    Il ne fallait pas se leurrer ce matin, le soleil aurait du mal à percer !
    Marie ne voulait rien présager du temps, mais force
    était de constater la situation présente..
    Pour son rendez - vous, l'ambiance n'allait être ni gaie , ni plaisante !
    Marie, pas joyeuse du tout , éclatant de colère se mit à pester
    contre son taxi qui n'arrivait pas et le doute commençait
    à l'envahir quand au bout de la rue, elle entendit venir..
    Marie pensa, impatiente,
    ""Pourvu que le train soit à l'heure lui !!""

    A vos plumes cher Arlette .

     


    5 commentaires
  • L'atelier numéro 2

    ********

    Atelier Moi . Mon texte.

    Avec les mots imposés

    Pierre, sol, muraille, souffle, course,
    étonné, silencieux, captif, surpris, astral.
    + la phrase ,
    Je n'ai jamais avoué que....

    Voici mon texte...

    ********

    L'affront.

    Surprise par les mots, aussi inattendus que le gros lot de la loterie,
    elle resta silencieuse, interloquée, le coeur
    envahit soudain d'une profonde tristesse.
    Ils la laissèrent étonnée quelques secondes, puis, mentalement,
    une course aux sentiments fit rage en elle..

    Discrètement, un long souffle d'expiration,
    retenu captif, la détendit un peu...
    La pierre, lancée d'un seul jet comme sur une muraille,
    venait de retomber au sol, laissant son empreinte en terre...
    Un sourire forcé, puis un rire comme en apesanteur astrale,
    firent place à la douleur de son être, si douloureusement atteint....
    Elle n'a jamais avoué que la souffrance,
    ce jour là, lui déchira une partie de son coeur..
    Elle n'a jamais avoué comme ces mots et ces images
    sont en elle depuis lors !
    De son malaise, jamais elle ne parle, même
    si elle sait que quelqu'un sait et comprend..
    Mais elle avoue à celui là,
    que son Amour, ses conseils, sa protection, son soutien, que
    jamais elle n'oubliera, qu'elle lui dit Merci d'être ce qu'il est..
    Aimer c'est savoir le dire sans parler...

    *****

    Atelier Moi . Mon texte.

     


    12 commentaires
  • Vous avez écrit pour le 1er atelier 

    Arlette   Marie   Colette   Nicole 

     Henri   Flipperine   Gisèle  Lady Bird

    Jill- Bill  Mandrine  Dan  Brindille

    Nénufar

     

    *******

    Récapitulatif de l'atelier du 1er Mai et Atelier no 2 du 15 Mai

     

    L'atelier à donc lieu ; Au début, tous les 15 jours, à savoir

    le 1 et le 15 de chaque mois.

    Les liens seront à déposer sous le thème,
    une fois vos textes publiés sur votre blog .
     Vous devrez les déposer la veille de l'atelier suivant.
    (Pour février  le 14, le 27 ou 28)

    Il y aura , soit, des mots, une ou des phrases, ou un thème imposé.
    Parfois, , vous pourrez choisir un thème à tour de rôle
    si cela vous dit..

    Je ferai un récapitulatif le même jour que le Jeu suivant.

    Vous pouvez conjuguer les verbes. 
    mettre pluriel, singulier, féminin, masculin,
    mais NE PAS CHANGER un adjectif en nom ou adverbe

    ex.....

    Lent .......en lentement ou lenteur..

    Plaisir........... en plaisant ou plaisamment 

     L ' Atelier de Ghislaine avec le logo çi-dessus.

     

    Pour cet atelier numéro 2, je vous propose comme d'habitude
    des mots sortis au hasard de mon cerveau..+ une phrase...

    Pierre, sol, muraille, souffle, course,
    étonné, silencieux, captif, surpris, astral.
    + la phrase ,
    Je n'ai jamais avoué que....

    *****

     


    18 commentaires
  • Le défis d' Evy no 58. Note.

     

    Pour participer, un clik sur son logo.

    ********

    Cette semaine, le sujet est le mot .. NOTE ..

    ****

    Le défis d' Evy no 58. Note.

    Mes Notes.

    Je note, je note, tout sur le bloc- note
    A cause de mes neurones défaillantes !!
    Je sais bien, c'est nul ! Je sais, ça dénote !
    Que voulez -vous, plus le cerveau vaillant
    Parfois, si si, quelqu'une s'active et clignote !
    Alors vite vite, je prends mon crayon clairvoyant...
    Mais non, croyez moi, je ne fais pas ma gnognotte.

    Le défis d' Evy no 58. Note.

    ***************


    5 commentaires
  • Cordélia à la cour de récrée de Jill  Bill

    Cordélia, ce Mercredi à la cour de récrée .

    Histoire de Cordélia

    Délia est le second nom de Diane, déesse de la chasse, parce qu' elle est née dans l'île de Délos
    Elles sont fêtées avec les "Diane". Née à Bologne en Italie en 1201,
    Diane est belle, intelligente et riche, car elle appccc une illustre famillle fortunée.
    Elle renonce à tous ses avantages et décide de se faire religieuse, contre l'avis de sa famille.
    Elle participe à la fondation d'un couvent de dominicaines,
    sous la direction de Saint Jourdain, dont elle deviendra abbesse.
    Elle y meurt en 1256.

    Cordélia à la cour de récrée de Jill  Bill

    ********

     


    13 commentaires
  • Atelier de Moi no 1 du 1 er Mai

    Atelier de moi No 1. 1er Mai

    Les mots sont ;

    Pantin, perpétuel, assortiment, échange, plume,
    Liaison, pétrifié, carte, relation, correspondance,
    Couleur, regarder, personne, fouiller, retrouver.

    ********

    Amour Virtuel.

    Comme un pantin, animé de ton amour,
    je t’écrivais des lettres de ma plume épistolaire.
    .
    Je fouille dans mes souvenirs perpétuels,
    là où tes courriers étaient,comme un assortiment de douceurs,
    entre l’échange à distance de nos ‘je t’aime’ .
    Jamais d’essoufflement à notre liaison amoureuse
    et j’en étais  toujours pétrifiée d’extase !
    Le jour ou l’on s’est retrouvé, t’en souviens tu ?
    C'était sur un poème de tristesse
    Tu m’avais emmené au restaurant virtuel..
    Ce jour là, vois tu mon Amour,
    même la carte du menu en couleur
    était comme des mots d’amour de toi…
    Ce qui n’était qu’une relation amicale,
    est devenue plus fort et n’a jamais souffert de train-train…
    Regarde !!! Toi et moi, étions là, à nous écrire secrètement
    sans que personne ne se doute de notre correspondance .
    Sans que jamais ne soit dévoilé ce secret qui n'appartient qu'à nous !

    C'était il y à si longtemps...et Depuis 17 ans, nous sommes mariés !

    Atelier de Moi no 1 du 1 er Mai

     


    19 commentaires
  • L'atelier d' Asphodèle no 52.

    ****************

    ""Les plumes d' Asphodèle"" 

    ***********

    Allongée sur son lit, elle écoutait attentivement les infos du jour !
    C'était aujourd'hui QU' IL sortait !!
    Elle avait été bien inspirée pour lui donner son nom !
    " L' adieu aux lisières "
    Elle avait voulu coller au plus vrai de son personnage,
    faire ressentir les vertiges de sa téméraire décision !

    Raconter, dire, avouer l' inavouable et se libérer !

    Elle si vulnérable, comme un avion sans ailes dans le bleu du ciel,
    qui au loin, plonge vers l' abîme, dans des tremblements de flammes..
    La femme en vert, comme on la nomme, a défié la loi de sa peur,
    a transformé son cauchemar en mots, pour bouleverser les lecteurs !

    La femme en vert ne sursaute plus, n'a plus le ventre torturé de douleur..
    Et quand l'eau coule sur elle, elle ne brûle plus...
    Elle est comme une enfant qui reçoit l'étoile d'argent..

    La femme en vert, du fond de sa cellule est heureuse et riche de liberté
    malgré la prison où elle restera encore quelques années !
    Jamais plus elle ne verra les jolies lisières du bois de ses vingt ans, jamais plus !
    Ses yeux se sont éteints sous les coups de l'homme qu'elle a tué !

    ****

    L'atelier d' Asphodèle no 52.


    16 commentaires
  •  

    *******

    Participations et règlement, un clik sur le logo.

    Imagecitations no 20 chez Gisèle.

    ******


    8 commentaires
  • Jeu de Lady MarianneJeu de Lady Marianne

     

    L'anagramme de ces lettres est
    Hétéronyme

    Il peut s'agir de mots formant un ensemble, une sématique ,
    J'ai choisi le second attribut de ce mot qui est 
    pseudonyme...

    ***********

    Les Trappeurs.

    L'eau de la rivière s'alourdissait du sang des assassinés qui gisaient au bord de la rive, massacrés !
    L' énorme massacre, cette honte , au terme d'une résistance rythmée par le courage, ils avaient tant lutté !.
    Pas moyen de perdre ces peaux ! C'étaient leur survie...

    Emy, remontée par la peur, cherchait des yeux son mentor, son homme, sa vie..
    Etait - il encore en vie ?
    Un nuage terne et très froid descendait sur la vallée blanche .
    Le froid de la nuit allait les prendre , et les envelopper de  mort..
    Emy criait son nom, hurlait son nom et ses yeux couleur de menthe laissaient
    couler des larmes qui gelaient aussitôt , comme des fines stalactites....
    Parmi les corps ensanglantés et lardés de plaies ouvertes,
    elle le vit..Enfin, ce n'est pas Emery qu'elle vit mais le reflet de sa gourde sur la rive..

    Son corps !! Son pauvre corps qui n'en était plus un, son corps griffé, couvert d' érythèmes
    comme si un météore l'avait soudain propulsé là !!
    Il était inconscient, sanglant, comme un vrai théorème de morts- vivants..

    ***************

    Ce n'est pas la fin de l'histoire bien sur.. Mais c'est tout ce qu'à bien voulu me confier
    l'écrivain dont le pseudonyme devrait vous dire quelque chose !

    Le pseudonyme étant un Hétéronyme également..

    **********

    Ce récit m'a été fort inspiré par le film que j'ai vu Mardi soir
    avec Léonardi Di Caprio ( qui n'est pas un acteur que j'aime beaucoup)
    mais je veux ici lui rendre hommage pour son jeu et certaines scènes,
    qu'il a vraiment faites ! C'est un film à voir, il dégage un fort ressenti

    Je parle  du Revenant.

    Jeu de Lady Marianne

    Enial. Sihg.


    11 commentaires
  • Voici le premier atelier du 1 er Mai.

     

    L'atelier de Ghislaine. No 1 . Mots imposés.

     

    Les mots imposés sont les suivants ;

    Pantin, perpétuel, assortiment, échange, plume,
    Liaison, pétrifié, carte, relation, correspondance,
    Couleur, regarder, personne, fouiller, retrouver.

    ********

    Les liens de vos textes sont à posés sous CE billet

    avant le 14 Mai au soir, l'atelier ayant lieu
    tous les 1 er et 15 du mois

    *************


    19 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires